25 janvier 2017 Tim

Interview de Prune, journaliste et créatrice du Literary Show Project – Greenpoint

Journaliste et créatrice du Literary Show Project, Prune est aux commandes d’un website de journalisme littéraire et bientôt d’une émission. Elle nous livre ses bonnes adresses empreintes de littérature new-yorkaise.

Elise : Pourquoi et comment es-tu arrivée à NYC 

Prune : Je suis arrivée aux Etats-Unis en 2008 pour finir mes études de journalisme,
à l’université de Columbia, et je suis restée.

Si tu devais définir la ville en 3 adjectifs ?

New York, c’est une ville inspirante, magnétique, agréable à vivre.

Quelle est la différence de culture entre ta ville d’origine et NYC qui t’a le plus marquée à ton arrivée ?

Je viens du pays basque, donc cette ville a peu de choses en commun avec mon St-Jean-de-Luz d’origine, si ce n’est la mer. Mais si je devais la comparer à Paris, où j’ai surtout vécu avant de m’installer aux Etats-Unis, je dirais que c’est une ville peut-être moins figée, moins muséifiée, toujours en mouvement.

Quelle est la personnalité américaine que tu admires le plus ?

Il y en a beaucoup, de la romancière Toni Morrison jusqu’au président sortant Barack Obama ou sa femme Michelle. Mais si je devais en retenir une particulièrement aujourd’hui, ce serait peut-être David Remnick, rédacteur-en-chef de l’illustre magazine américain The New Yorker. C’est une voix essentielle, informée et pleine de recul, une voix à écouter et à suivre ces temps-ci aux Etats-Unis.

 Quel est ton mot (expression) préféré en américain ?

«Rad », du mot « radical », pour dire « extra », « super »

Quel est le morceau de musique qui représente NYC selon toi ?

Un parmi d’autres : « Talkin’ New York », de Bob Dylan. Ou encore « Home is where I want to be…”, les premières notes et le rythme eighties de This Must Be The Place des Talking Heads qui me ramèneront toujours à la skyline new-yorkaise… une vraie petite Madeleine de Proust.

Quel est ton film préféré qui se passe à NYC ?

Un film ? Il y en a tellement… Difficile d’en choisir un seul tant ma vision de New York avant de connaître cette ville a été nourrie de ces scènes new-yorkaises, de taxis jaunes, de graffiti, de signes de circulation, de foules arpentant presque dans une danse les vastes avenues bétonnées… Je dirais peut-être tout simplement Taxi Driver, de Scorsese, qui a inspiré le générique de notre émission pilote du Literary Show Project.

 Quels sont ton restaurant et ton bar préférés à NYC ?

Un restaurant ? Un excellent italien que je viens de découvrir dans le West Village, Casa Apicii. Excellents mets et vins et ambiance très chaleureuse.

Casa Apicii - Interview New York Off Road

Photo : Casa Apicii

Sinon, à Williamsburg, un peu dans le même genre, Lilia, de la chef Missy Robins, est aussi une excellente adresse. Quant au bar, j’aimais beaucoup le Manhattan Inn, son ambiance très brooklynite, ses cocktails au concombre et son piano à queue mais il vient tout juste de fermer à Greenpoint.

Un bouge au doux nom de Sweet Paradise dans le Lower East Side qui a aussi disparu il y a quelques années mais dont l’ambiance dark et très NYC était inimitable, reste aussi l’une de mes grandes références. Il a été remplacé par le très sympa Lead Belly (ouvert par le propriétaire du Fat Radish en face) ceci dit…

Bref, la « scène » new-yorkaise bouge à une telle allure à l’heure des loyers prohibitifs et de la fameuse gentrification qu’il vaut mieux ne pas être trop nostalgique et rester perpétuellement à la recherche de nouveaux « hot spots ».

Quel est l’endroit inconnu du public (restaurant, bar, parc, vue…) que tu préfères ?

Elle n’est pas forcément inconnue du public mais c’est un petit spot discret et assez génial : la petite librairie vintage de l’Upper West Side Westsider Rare and Used Books. Se perdre dans ce petit bout de New York couvert de vieux livres du sol au plafond est, pour moi, l’une des meilleures portes d’entrée dans cet univers un peu intello, décalé et poussiéreux des romans de Paul Auster, de Nora Ephron ou des films de Woody Allen.

Westsider Rare and Used Books - Interview New York Off Road

Photo : Westsider Rare and Used Books

Ta soirée New Yorkaise idéale ?

C’est tout à fait le genre de choses qui évolue avec le temps : il y a 5 ans, cela aurait été une soirée au légendaire – mais aussi disparu – Max Fish sur Orchard street suivi d’une nuit dans une boîte de Chinatown ou ailleurs downtown. Maintenant, ce serait plutôt un vernissage dans une galerie sympa et décalée de Tribeca, un dîner à Casa Apicii et un bar à cocktails avec de la bonne musique live.

Si tu devais conseiller à une personne visitant NYC l’endroit à ne pas manquer ?

Difficile d’en trouver un seul. New York est une impression, un ensemble d’expériences. Je dirais donc que s’il fallait faire une seule chose à New York, ce serait arpenter la ville de long en large, humer l’atmosphère, voir les gens, les quartiers, les avenues de Manhattan ou même du Bronx, les petites rues brooklynites, etc. Bref, marcher.

Visiter Manhattan

Qu’est-ce qui te manque le plus de la France ?

Les yaourts dans les supermarchés, les amis parisiens, et la familia. Pas forcément dans cet ordre !

Merci Prune d’avoir répondu à l’interview !

Retrouvez Literary Show Project sur : theliteraryshowproject.comFacebook, TwitterInstagram et Tumblr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This